Comment traduire en falc et en plusieurs langues

En Suisse, la question se pose souvent: comment organiser la traduction falc de textes publiés en plusieurs langues? Est-ce qu’il faut traduire en langage simplifié à partir de la langue d’origine? Ou est-ce qu’il faut d’abord simplifier dans une langue et traduire cette version simplifiée dans la langue cible? Je recommande la seconde solution. Et j’explique pourquoi.

Travailler en bilingue et en facile à lire...

Imaginez: vous venez de rédiger une nouvelle brochure. Cette brochure est en français. Vous voulez aussi la publier en allemand. Et encore en langage simplifié, dans chaque langue. Comment faites-vous?

 

Solution 1
Vous faites traduire la brochure en allemand. Puis demandez à un premier bureau de traduire la version en allemand en langage simplifié et à un autre bureau de traduire la brochure en français en langage simplifié?

Solution 2
Vous faites d’abord traduire la brochure en français en français simplifié. Et vous prenez cette version en a version en français simplifié pour la faire traduire en allemand?

Je préfère la solution 2.
Et je vous explique pourquoi.

 

Pourquoi la solution falc - falc ?

Quand on traduit en langage simplifié, on doit souvent faire des choix qui touchent à la «nature» du texte.

  • Il faut souvent sélectionner les informations.
  • Il faut parfois regrouper les informations et donc changer la structure.
  • Il faut même parfois changer le format ou réorienter le propos pour mieux s’adresser au public falc.

 

Résultat: entre le texte original et le texte en facile à lire, il y a parfois des différences significatives.

 

  • Si vous choisissez la première solution, vous risquez d’avoir deux textes en facile à lire très différents l’un de l’autre.
  • Si vous choisissez la seconde solution, vous faites tout le processus de choix des informations une seule fois. Et vos versions falc seront semblables.

 

Qui peut traduire du falc au falc ?

Maintenant, même avec cette solution, toutes les difficultés ne sont pas levées. Car traduire de falc en falc… ce n’est pas si simple.

Pour faire cette traduction, je vous conseille de recourir à des bureaux qui sont à la fois

  • spécialisés en traduction classique 
  • et spécialisés en falc.


Voici pourquoi.

  1. Des traducteurs et traductrices d’agences classiques auront tendance à recompliquer votre texte. Par exemple, en remettant des relatives, en enlevant des points pour faire des virgules ou en choisissant des synonymes pour éviter des répétitions.
  2. Certaines stratégies de traduction utilisées dans une langue ne fonctionnent pas forcément dans une autre langue. Pour adapter, mieux vaut connaître les stratégies falc de la langue cible.


Je connais quelques bureaux qui allient cette double compétence. Par exemple, le bureau de langage simplifié de Pro Infirmis, Anne-Sylvie Mariéthoz, Andrea Sterchi (as-sprachbüro) avec qui je collabore beaucoup. Et moi, of course, :-). Je vous mets les contacts en fin d’article.

 

Vous ne trouvez pas de traducteurs doublement spécialisés?

Si vous ne trouvez pas un bureau à la fois spécialiste dans la traduction classique et dans le falc, alors vous devez sensibiliser l'agence de traduction classique. Par exemple:

  • souligner qu’il s’agit d’un texte en facile à lire.
  • expliquer ce qu'est le facile à lire et son but.
  • demander de respecter impérativement la simplicité (grammaire, vocabulaire) du texte.

 

Une personne traduit à l’interne?

Vous avez une personne interne qui traduit? Alors, formez-la en facile à lire.

J’en profite pour annoncer le cours d’introduction au falc qui aura lieu en novembre.  Vous trouvez aussi d’autres prestataires, en fin d’article.

2 avantages

La solution 2 est selon moi plus adaptée.

Pour deux raisons.

  1. Economie. Elle fait sens économiquement puisque vous négociez une seule fois les questions stratégiques (quelles infos, dans quel ordre et pour quel format).
  2. Stratégie. Cette solution vous permet aussi de mieux garder la main sur les informations que vous désirez diffuser. Car n’oubliez pas, le donneur d’ordre est le maître des informations. (voir l’article «5 questions pour la qualité»)

 

1 désavantage

Il y a bien sûr un désavantage à cette méthode de travail... Elle rend plus difficile les adaptations culturelles.

 

En effet, si vos versions standards sont légèrement différentes pour respecter la culture de chaque région linguistique, il faudra aussi intégrer ces différences en falc.

 

Les personnes traduisant en falc auront donc besoin des deux versions originales.


Texte et illustration: France Santi

Photo: 123rf / Aleksandr Belugin 


Les bonnes adresses falc

Où trouver des bureaux de traduction doublement spécialisés

 

Voici quelques adresses.

 

Vous êtes un bureau spécialisé en traduction et en falc? 

Faites-le-moi savoir, je vous ajoute à la liste. 

france.santi@textoh.ch


Où former vos traducteurs au falc

 

Voici quelques adresses.

 

Prestataires en français


Prestataires en allemand


Vous offrez une formation sur le langage simplifié? 

Faites-le-moi savoir, je vous ajoute à la liste. 

france.santi@textoh.ch